top of page
Rechercher

L'Ortho-bionomy ou l'écoute du corps dans ses dimensions physiques, émotionnelles et énergétiques


L'Ortho-bionomy (OB) est née dans les années 70 et n'a cessé d'être enseignée depuis à travers le Monde. Le principe de cette méthode mise au point par Arthur Lincoln Pauls, docteur en ostéopathie d'origine Canadienne, est d’accompagner le corps dans ses mouvements instinctifs de régulation, mais pas seulement...


Ortho-bionomy signifie "la Science de la vie en équilibre" (en grec). Ce nom traduit parfaitement l'importance que l'OB accorde à l'auto-régulation et à l'homéostasie (capacité d'un système à maintenir l'équilibre de son milieu intérieur). Sont tout aussi essentielles les notions d'énergie et de force vitale présentent en chacun de nous auxquelles le praticien sera très attentif tout au long du soin. La prise en compte de ces notions fondamentales donne son originalité à la méthode.



Ostéopathie, auto-régulation, homéostasie et énergie intimement liées


Le Dr Pauls s'est inspiré de la méthode "Strain and Counterstain" (libération de position passive) de son confrère le Dr Jones. Cette technique permet, grâce à un réflexe auto-correcteur, le relâchement des contractures musculaires par un raccourcissement du muscle spasmé maintenu pendant 90 secondes. Le Dr Pauls a étendu ce principe autorégulateur aux niveaux énergétiques et émotionnels. Fatigue, stress, chocs physiques et émotionnels sont mémorisés dans les cellules et s'expriment sous forme de stases d'énergie, à l'origine de tensions et de douleurs, voire de mal-être psychologique. Identifier le déséquilibre et susciter l'auto-correction peut permettre de reconnaître la cause originelle des tensions. Le praticien se place à l'écoute des réactions physiques et émotionnelles de la personne qui consulte. Ce positionnement nécessite de faire un travail sur soi en amont ; se mettre à l'écoute de l'autre demande de se découvrir soi-même et d'effectuer les rééquilibrages nécessaires. L'OB se penche sur la problématique du corps physique en adoptant une attitude d'écoute intuitive. Plus simplement, il s'agit d'aider le corps à prendre conscience de sa problématique, contractures musculaires, rétractions ligamentaires...Une fois la zone crispée identifiée, le thérapeute maintient le contact avec la zone tendue, le point douloureux, et suit le corps dans ses mouvements d’ajustements, en respectant son rythme et ses étapes d’intégration. Sans nécessité d'utiliser la force, les tensions se relâchent. Le praticien doit rester neutre, centré et ne pas se laisser submerger par les émotions de son patient. Ce protocole demande à la fois douceur, doigté, précision, écoute et expérience de la part du praticien et un total relâchement du patient. Le thérapeute est très attentif à la manière dont circule l'énergie dans cette zone : accumulation ? stagnation ? Il perçoit les courants de chaleur qui parcourent le corps. Il ne projette aucune pensée de guérison et n'engage pas sa propre énergie, il indique au corps son déséquilibre et l'accompagne dans sa correction. Il doit faire preuve d'attention sans intention, un exercice difficile et indispensable dans cette pratique. Les dernières phases du soin sembleront peut-être ésotériques à certaines personnes car le praticien observe l'émanation énergétique de son patient ("l'aura" serait visible grâce à la photographie "Kirlian", mise au point par des chercheurs russes, photo qui saisit l'interférence entre un champ électromagnétique et les émanations de tout corps vivant.). Il entre en contact avec la zone de tension du corps physique et recherche la correspondance de cette tension dans le champ aurique. La prise de conscience par le patient de cette tension aurique enclenche le travail de guérison, auto-régulation émotionnelle accompagnée de la détente de la structure physique. L'OB peut agir sur les déséquilibres, tensions et douleurs de la structure ostéomusculaire et tendineuse, la libération des tensions corporelles et émotionnelles associées, les déséquilibres des grandes fonctions (troubles du sommeil, asthénie, etc.), syndromes post-traumatiques, dysfonctionnement des viscères, douleurs chroniques telles que les tendinites, lumbagos, sciatiques, migraines, arthrose et autres névralgies...

La prise en charge en OB doit aider le patient à se prendre en charge et à garder à l'esprit qu'une bonne hygiène de vie alimentaire, physique et émotionnelle sont les maîtres mots pour entretenir le bien-être post séance.

Où se former en France

La formation en OB dure 3 ans, avec examen final et suivi par en enseignant. Les cours sont dispensés sous forme de séminaires de 2 à 4 jours et de stages résidentiels de 6 jours ; la pratique tient une place prépondérante dans l'apprentissage de cette technique. S'il n'est pas nécessaire d'être médecin ou kinésithérapeute pour suivre cette formation, les connaissances approfondies en anatomie et physiologie sont précieuses et indispensables. Infos complémentaires et liste des thérapeutes OB par région sur : http://www.ortho-bionomy.fr ; Dr Quillé Ortho-bionomy Testez...éd.



16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page